Good Omens

1 min read

La série à gros budget d’Amazon Prime porte l’humour anglais au sommet avec un duo infernal incarné par Michael Sheen et David Tennant

Le pitch

Depuis la création, la Terre est sous l’influence égale des Anges et des Démons. Au cœur de cette bataille infinie l’ange Aziraphale et le démon Crowley ont fini par se lier d’une amitié interdite.

Le compte à rebours jusqu’à la fin du monde est lancé lorsque l’antéchrist arrive sur Terre. Les deux amis vont devoir s’allier pour empêcher la fin des temps et qu’une guerre ravage la Terre qu’ils ont appris à aimer.

Un duo d’enfer

C’est un casting de choix qui porte la série avec entre autre Frances McDormand en dieu (Fargo, Three Billboards: Les Panneaux de la Vengeance), Jon Hamm pour l’ange Gabriel (Mad Men, Baby Driver) ou même Benedict Cumberbatch (Sherlock, Dr. Strange,..) en satan.

Du beau monde en seconds rôles, mais que dire pour le haut de l’affiche. L’histoire est portée avec brio par un duo d’acteur d’exception.

Michael Sheen est Aziraphale

Michale Sheen est connu pour ses rôles sur grand écran notamment dans Minuit à Paris de Woody Allen ou bien la saga Twilight où il incarne Aro. Mais il est surtout connu pour son rôle dans la série Master of Sex où il prête ses traits au docteur William Masters.

A noter que Kate Beckinsale l’ex-femme de Michael Sheen est également à l’affiche d’Amazon Prime dans The Widow, mais nous y reviendrons dans un prochain article.

David Tennant en démon Crowley

Le second membre du duo n’est autre que David Tennant. Grand habitué du petit écran, il a incarné le 10ème Doctor Who pendant 3 ans. Mais il est également l’antagoniste de Jessica Jones sur Netflix ainsi que le très acariâtre inspecteur dans la série policière à succès Broadchurch.

Une série brillante

N’y allons pas par 4 chemins : Good Omens est une franche réussite. La bromance entre les deux héros fonctionne à merveille et c’est dans un magnifique voyage en absurdie que les deux hommes nous transporte.

Chaque minute des 6 épisodes transpire l’humour anglais allant de l’absurde au cinglant. Les deux protagonistes parfaitement antagonistes dans leur job trouvent une complicité naturelle à l’écran.

Si vous disposez d’un abonnement Amazon Prime (ou pas), je vous conseille vivement cette série, parfaite pour s’évader !