Avengers Endgame : la fin d’une ère [spoilers]

15 min read

Après le cliffhanger traumatisant d’Avengers Infinity War qui avait laissé la planète entière sur le désormais culte « snap » final de Thanos. Avengers Endgame vient conclure avec force un arc narratif de près de 11 ans.

Attention, cet article contient des spoilers, vous voilà prévenu sur les différents épisodes du MCU dont Endgame

Dans cet article nous allons parcourir le Marvel Cinematic Universe (aka MCU) qui s’est construit cette dernière décennie.

Un univers riche et bienveillant

Etant fan de ciné j’aime de nombreux registres de films, on me répète souvent que tout cet univers n’est que commercial et que tous les films se ressemblent et que de ce fait ils sont sans intérêt.

Je l’admets il ne s’agit pas là de films dramatiques suédois au scénario ultra complexe où chaque seconde est imprévisible et au final ne fait sens que pour le scénariste. Certains parmi les 21 déjà sortis sont même passables.

Par contre, les codes posés dans la fabrication de ces produits ludiques me parlent : ils sont joyeusement fun et ils portent (parfois avec lourdeur) des valeurs bienveillantes, dans lesquelle je me retrouve.

Stan Lee

Que l’on aime ou déteste, il faut reconnaître le talent dans la construction narrative de tout cet univers basé sur les Comics (Stan Lee ça vous parle ?) par un certain Kevin Feige (boss de Marvel Studio). A ma connaissance, il n’existe pas à ce jour de producteur/scénariste ayant réussi à construire en 11 ans consécutifs une saga qui a du sens et rassemblant une galaxie de personnages ayant leurs propres histoires tout en évoluant dans un univers commun.

Kevin Feige (boss de Marvel Studios)

Si l’on prends les différentes sagas, celles-ci portent une histoire différente à chaque épisode sans lien fort avec le précédent ou perpétuellement rebootées/relancés après des années de pauses (X-Men, James Bond, Star Wars, Batman…).

En d’autres termes, les productions sorties des usines de la Maison des Idées sont des produits de consommation de masse mais qui dans l’ensemble sont de très bonne facture. C’est fun, c’est drôle et émouvant : parfait pour s’évader et imaginer l’univers différemment !

Iron Man : pierre fondatrice du MCU

Avant 2008, Marvel Entertainement gérait la revente et la distribution des franchises et avait frôlé la disparition pure et simple en 1996 après une mise en faillite et un rachat in extremis par Toybiz. Cette même année Marvel Films est renommé en Marvel Studios. Disney n’arrive qu’en 2001 et reprendra la gestion du portefeuille de licences en 2009.

En 2008, la maison des idées tente le tout pour le tout et se lance donc elle même dans l’aventure en produisant 2 films : Iron Man et The Incroyable Hulk. La véritable identité du studio qu’elle conservera toutes les années qui suivront est finalement amené par ce premier Iron Man.

Il y’a 11 ans, Marvel Studios lançait donc ce qui deviendra par la suite la phase 1 avec le premier Iron Man. Ainsi, apparaissait le premier super-héro et membre fondateur des Avengers sous les traits de Robert Downer Jr. aka Tony Stark.
Ce premier opus est d’ailleurs réalisé par Jon Favreau, celui qui incarnera Happy Hogan dans la saga Iron Man mais qui est également le chaperon du jeune Spiderman.

Pari réussi, le premier Iron Man rapporta 585 Millions d’euros à l’international, de quoi amener un peu de trésorerie pour investir dans la suite.

En plus de la production impeccable (en terme de FX, difficile de faire mieux : Iron Man est ultra réaliste), le casting est réellement impeccable : Robert Downey Jr. en Iron Man est un réel coup de génie. Avec un parcours chaotique (il a eu plusieurs fois affaire à la justice américaine) et malgré tout quelques gros succès (Chaplin, Gothika, Tueurs Nés,..) ce n’était pas gagné.
Et pourtant, il campe à merveille le personnage de Tony Stark. A tel point qu’il est désormais difficile aujourd’hui de dissocier l’acteur du personnage.

La scène post-générique, qui deviendra également une marque de fabrique Marvel annonçait (sans trop d’engagement) des aventures dans un univers plus vaste. Même si à cette époque, le plan était en cours de conception, l’idée était là : ramener sur le devant de la scène des supers-héros oubliés (les plus connus à l’époque chez Marvel étaient Spiderman et les X-Men.. mais détenu par d’autres studios).

Une saga de 21 films

L’univers Marvel sur grand écran s’est finalement étendu sur 21 films, près de 9 franchises et sur 3 « phases ». La 3ème phase contrairement aux attentes, s’achèvera avec Spiderman : Far From Home qui sortira le 03 Juillet en France. S’en suivra alors la phase 4 dont on ne sait pas grand chose encore.

La trame de fond sur ces 3 phases est la quête sans merci du super vilain Thanos pour obtenir l’ensemble des pierres d’infinités. Celles-ci indépendamment offrent un pouvoir colossal mais réunies, le pouvoir devient alors infini.

Chacun des épisodes de la franchise a ainsi un lien plus ou moins fort avec ce thème et certaines scènes post-génériques alimentent également l’histoire. Cette trame principale est développée quant à elle dans la série des Avengers.

Trouvé sur Reddit, voici un petit schéma pour vous donner une idée de l’univers développé et sa complexité (sont intégrés les Defenders également, mais on en parlera une prochaine fois 😉 ) :

Cette bande annonce TV de Endgame résume en quelques minutes la chronologie des films (mais pas des événements) :

De nombreuses franchises enrichissant l’écosystème du MCU

Chaque franchise apporte son lot de valeurs, idées et vient compléter l’univers MCU qui s’enrichie ainsi au fil des années.
Petit aperçu de chacun des héro ayant eu droit à son film solo.

Iron Man

Le riche héritier milliardaire Tony Stark a vu son univers se développer au travers de 3 intrigues. Insupportable mais brillant, il est l’un des piliers de l’univers Marvel depuis 11 ans.

L’Incroyable Hulk

Très certainement l’un des héros majeur le moins bien exploité. Après un premier épisode compliqué malgré un grand nom à la réalisation (Ang Lee), Marvel Studios reprends la main et tente la suite/reboot (ce n’est pas très clair) avec aux commandes le français Louis Leterrier et un certain Edward Norton en Bruce Banner accompagné de Liv Tyler en Betty Ross et Tim Roth en antagoniste . Le film sort en 2018 soit la même année qu’Iron Man .

Le film, très moyen, ne connaîtra pas de suite. Le personnage de Hulk sera cependant très présent dans l’ensemble du MCU, mais c’est le très bon Mark Ruffalo qui reprendra le rôle. Exit donc Edward Norton qui sera vite oublié.

Thor

Second pilier des Avengers, les 2 premiers volets de la saga ciblés sur Thor joué par Chris Hemsworth sont assez lisses. A noter cependant la présence de la renversante Natalie Portman qui incarne sur ces 2 opus la chercheuse Jane Foster.

Un énorme gap est franchi avec Thor Ragnarok, cet épisode est réellement jouissif : on peut y retrouver tous les ingrédients Marvel avec du fun, des rires, de l’émotion et une bande son qui décoiffe.

A noter l’apparition au casting de Tessa Thompson en Valkyrie. Celle que l’on a vu également dans Westworld retrouvera d’ailleurs Chris Hemsworth dans Men In Black: International dont la sortie est prévue cette année.

Je ne peux pas m’empêcher de partager (une nouvelle fois), ce titre culte de Led Zeppelin intégré à la bande son de Ragnarok.

Captain America

Depuis 2011, c’est Chris Evans qui porte haut les couleurs de l’amérique. Soldat discipliné, il va se retrouver très rapidement face à ses contradictions.

Captain America & Bucky dans Civil War

Véritable représentant des « valeurs » américaine sa rencontre avec son ami d’enfance Bucky va chambouler un peu tout son univers. Ainsi, dans les deux derniers volets de Captain america, celui-ci va devenir un dissident jusqu’à affronter Iron Man dans l’impressionnant Civil War.

Les Gardiens de la Galaxie

Très certainement une des plus belles surprises du MCU. La bande dysfonctionnelle de Star-Lord (interprété par Chris Patt) se retrouve malgré elle embarquée dans des aventures où leur action est décisive pour… sauver la Galaxie.

Terrien perdu dans l’espace, Star Lord est recueilli par un contrebandier de l’espace. Un de ses seuls souvenirs est le walkman qu’il avait quand il était gosse. Génial prétexte pour accompagner les films de bandes sons tout simplement fabuleuses.

Si je devais choisir un titre, ce serait Come And Get Your Love de Redbone qui est devenu l’hymne de la franchise.
Un parfait dosage de rétro-cool.

Leurs aventures se trouvent très fortement liées à Thanos dont Gamora n’est autre que.. la fille.

Et pour la route, la bande annonce du premier Gardien de la Galaxie (qui reste pour moi à ce jour le meilleur) :

Les Gardiens de la Galaxie

Réalisé par James Gunn, le prochain volet est prévu pour 2020

Ant-Man

Bien que déterminant dans Avengers: Endgame, la série de film Ant Man joué par Paul Rudd sont à mon sens les plus légers et sans prétention du MCU. C’est bienveillant et drôle, mais on ne retrouve pas le même charisme que chez les autres super héros. Au casting de la franchise tout de même un certain Michael Douglas (en Dr. Pym) et Evangeline Lilly (Lost) en Hope Van Dyne.

Ant Man & The Wasp

Doctor Strange

Abonné aux rôles d’asociaux limite psychopathes, Benedict Cumberbatch (incontournable pour son rôle de Sherlock version BBC) campe ici un chirurgien réputé qui est contraint de se tourner vers les arts mystiques suite à un grave accident.

Pour l’instant, le MCU ne connait qu’un seul épisode de Doctor Strange mais son rôle est également décisif dans Avengers: Infinity War et Avengers: Endgame.

Strange, est donc le premier « sorcier » embarqué dans le MCU capable de manipuler les arts mystiques avec l’aide de la pierre du temps. Ses aventures devraient se poursuivre en phase 4.

Spider-Man

Il s’agit là d’un des protagonistes les plus connu de l’univers Marvel. Mainte fois mis à l’écran puis rebooté.
Pour ma part, et comme beaucoup je pense, c’est sous les traits de Tobey Maguire que j’ai réellement fait la rencontre de l’homme araignée dans la trilogie de Sam Raimi (2002-2004-2007), quelques années avant donc le lancement de la MCU.

Il faut savoir que depuis des années jusqu’à aujourd’hui, les droits de Spiderman appartiennent à Sony Pictures (Marvel a à l’époque revendu les droits). Ansi, il aura fallu attendre 2 reboots avant de voir Spiderman rejoindre le MCU.

Marc Webb a ainsi réalisé les The Amazing Spiderman 1 & 2 avec cette fois ci Andrew Garfield sous les traits de l’araignée adolescente. Deux épisodes somme tout passable qui pour moi ne rivalisent pas le tout premier Spiderman de Sam Raimi (peut être la nostalgie joue un peu là dedans)

Finalement, c’est en 2016 que Spiderman rejoint le MCU. Marvel Studios ayant trouvé un accord avec Sony, elle reprends la main sur la production et laisse la distribution à Sony.

Ainsi, c’est dans Captain America: Civil War qu’apparaît pour la première fois cette nouvelle version de Spiderman.
C’est donc ce coup ci Tom Holland qui enfile le costume de Peter Parker.

Spider-Man Homecoming

L’angle d’attaque est réellement intéressant : un très jeune héro pris sous l’aile de Iron Man se retrouve propulsé au même rang que nos supers héros. Ce n’est qu’un adolescent (bien trop) bavard, mais il amène avec lui un grand coup de jeune sur l’univers Marvel et prépare très certainement les prochaines phases.

Il a eu droit à son film solo en 2017 et nous le retrouveront en Juillet cette année pour la clôture officielle de la phase 3 du MCU.

Le final d‘Avengers: Endgame entraînant un très gros chamboulement chez nos supers-héros, ce nouveau film nous montrera donc comment évolue notre cher Peter Parker après la disparition de son mentor dont il était très proche.

  • 2017 – Spider-Man: Homecoming de Jon Watts (Phase 3)
  • 2019 – Spider-Man: Far From Home de Jon Watts (clôture phase 3)

Hors MCU, l’année dernière il y’a eu le très bon Spider-Man : New Generation produit par Sony qui est vraiment une très belle réussite avec la découverte du Spiderverse.

Black Panther

Egalement central dans la Phase 3, Black Panther apparaît pour la première fois dans Captain America: Civil War sous les traits de Chadwick Boseman.

Premier héro Marvel noir a atteindre le grand écran, le film est un grand succès et rapporte près de 1.35 Milliards de dollars. C’est également le seul film Marvel à recevoir 3 Oscars.

Les aventures se déroulent entre le continent Américain, l’Asie et le Wakanda (pays africain imaginaire). Ce nouveau personnage apporte un vent de fraîcheur sur le MCU mais les seconds rôles ne sont pas en reste et le casting féminin en second plan lui vole souvent la vedette avec Lupita Nyong’o (en Nakia), Danai Gurira (en Okoye) et Letitia Wright (en Shuri).

Le territoire du Wakanda et ses guerriers joueront d’ailleurs un rôle important dans la lutte contre Thanos.

Captain Marvel

Sortie il y a à peine quelques semaines, il s’agit de la première fois qu’une femme est à la tête de l’affiche (plein de première fois ces derniers temps pour Marvel).

Je vous invite à lire directement mon article sur l’héroïne interprétée par Brie Larson.

  • 2019 – Captain Marvel de Anna Boden et Ryan Fleck (phase 3)

Avengers : rassemblement !

Les hostilités sont lancées en 2012 par un certain Joss Whedon (Buffy Contre Les Vampires, Speed, Toy Story…). C’est à lui qu’incombe la lourde tâche de formaliser à l’écran la clôture de la phase 1 et de rassembler pour la première fois du MCU la team qui s’est formée au fil des épisodes.

Ce premier opus est un franc succès, il permet également de prouver qu’avec talent il est possible d’assembler autant d’histoires individuelles pour servir une narration commune. Ainsi, sont réunis Iron Man, Thor, Hulk, Captain America, Agent Black Widow, Hawkeye, Nick fury (of course), Agent Maria Hill.. et Loki en antagoniste.

Cet épisode est le premier affrontement contre les armées de Thanos. Ce combat fut nommé « La bataille de New York » dans l’ensemble du MCU mais également l’ensemble des séries sur Netflix (Daredevil, Luke Cage, …), et évidemment dans Agent’s of Shield. C’est un moment traumatisant pour l’ensemble des populations.

Avengers : l’ère d’Ultron avec toujours Joss Whedon derrière la caméra et à l’écriture est largement en deçà de son prédécesseur. Pour résumer le pitch, c’est notre très cher Tony Stark qui légèrement trop sûr de lui va créer par accident une intelligence artificielle sur-puissante qui comprendra rapidement que pour sauver la planète… il faut supprimer l’humanité.

Petit bug dans la matrice donc, notre équipe va donc devoir rattraper la boulette. Cet épisode moins transcendant que les autres sera quand même structurant : elle verra la naissance de Vision, la nouvelle recrue Scarlet Witch et la bataille de Sokovie aura d’importantes répercussions au travers des films qui suivront.

Et voilà, nous sommes en 2018. Il s’est donc déjà écoulé 10 ans de films depuis le premier Iron Man et ce sont aux frères Russo (à qui l’on doit les 2 derniers Captain America) que reviendra la lourde tâche de boucler la boucle.

Cette conclusion se fera en deux partie avec Avengers: Infinity War et le final avec Avengers: Endgame.

Bien qu’évidement inégale (tous les films n’étaient pas forcément nécessaires), la conclusion est particulièrement attendue par les fans qui se sont fait teasé pendant une décennie l’arrivée du grand méchant Thanos.

Avengers: Infinity War rassemble donc la Team Captain et la Team Iron Man qui s’étaient affrontés dans Civil War mais également de nouveaux venus avec Doctor Strange et Black Panther. D’autres sont venus d’un peu plus loin comme les Gardiens de la Galaxie.

Le grand méchant est enfin là et sa quête des pierres d’infinités s’achève sur terre. Malgré une lutte acharnée (et véritablement spectaculaire), la crème de la crème des supers héros sont en déroutes et ne réussissent pas à empêcher le désormais célèbre et traumatisant « snap » de Thanos qui réduira de moitié l’ensemble de la population vivante à travers l’univers.

Cet épisode s’achève donc sur un épouvantable cliffhanger qui tiendra en haleine les fans jusqu’au 24 avril 2019.

Et voilà, 11 ans sont passés et une époque est sur le point de s’achever. Annoncé comme l’énorme blockbuster de 2019, il est également attendu de pied ferme par l’ensemble des fans et des critiques (prête à défoncer ce produit culturel de masse).

C’est donc sur une planète dévastée et une team d’avengers réduite à peau de chagrin que s’ouvre ce nouveau volet. Thanos ayant atteins son objectif, il a quitté la terre (les grands méchants également ont droit à la retraite). Le retour impromptu de Ant-Man plusieurs année après les événements ouvrira de nouveaux horizons à nos héros déprimés qui retrouveront un peu d’espoir et repartiront dans une lutte acharnée pour faire revenir les disparus.

Avengers: Endgame réussit intelligemment à naviguer dans cette décennie dans une histoire riche en rebondissement, nostalgie et émotions. La conclusion est menée de main de maître sur un peu plus de 3h00 où sont essentiellement à l’honneur le trio historique : Iron Man, Captain et Thor.

On regrettera peut être la mise en second plan de nombreux héros intéressants, je pense à Hawkeye ou son histoire est largement survolée. Ceux-ci devraient connaître un second souffle dans la phase 4.

Celui-ci verra donc disparaître celui qui avait tout commencé voilà 11 ans : Iron Man. Se sacrifiant en enfilant le gant de Thanos afin de ramener les disparus « snappé ». Sans rentrer dans les détails, au clap final, nous aurons donc également perdu Black Widow, Vision et Captain America.

Après un peu moins de 14 jours, Avengers Endgame dépasse déjà le culte Titanic en terme de chiffre d’affaire. Avatar devrait rapidement être dépassé à son tour et ferait donc de ce volet le plus grand succès du cinéma mondial. Rien que ça.

J’en profite pour vous partager le thème d’Avengers composé par Alan Silvestri. Au fil des différents films du MCU, ces quelques notes sauront donner quelques frissons aux fans.

Je vous conseille cette synthèse vidéo qui couvre la phase 1 (les phases 2 et 3 ne sont pas encore en ligne) :

Et après ?

Il parait que la fin n’est qu’un nouveau commencement, et Disney/Marvel ne sont pas près de s’arrêter là.

Etape 1 : clôturer la Phase 3

Spiderman : Far From Home (03 Juillet 2019), cet opus viendra conclure la Phase 3 du MCU cet été. La dernière bande annonce du film laisse entrevoir un monde endeuillé et un homme araîgné forcément très touché par la mort de son mentor.

Etape 2 : lancer la Phase 4

Encore très floues aujourd’hui, plusieurs films se dégagent à l’horizon :

  • Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : après quelques embrouilles entre Disney et James Gunn, celui-ci revient au commande et l’on devrait voir sur notre écran le troisième chapitre en 2020
  • Agent Black Widow : le personnage campé par Scarlett Johansson devrait normalement avoir droit à son Origin Story. Nous devrions donc découvrir le passé trouble de Natasha Romanoff bien avant que celle-ci se sacrifie dans Endgame
  • Shang-Chi : Marvel continuant son vent de « fraîcheur », celui-ci devrait être le premier super-héro asiatique prenant la tête d’affiche.
  • D’autres productions sont également dans les tuyaux : Black Panther 2, Doctor Strange 2 et très certainement plein d’autres surprises (Captain Marvel 2 ?)

Désormais, Disney ayant racheté la Fox, il est également envisagé de voir les X-Mens rejoindre la maison mère et d’être intégré au MCU..

Etape 3 : l’arrivée de Disney+ bouscule l’univers Marvel TV

Quasiment indépendant, l’univers TV devrait connaître un fort rapprochement avec le MCU. L’arrivée de la plateforme VOD de Disney fin 2019 n’y est pas pour rien. Celle-ci ayant fait table rase en 2018 des concurrentes : l’ensemble des séries Netflix sur l’univers Marvel se sont vues annulées au fur et à mesure.

Pour rappel :

Les autres séries semblent poursuivre leurs propres vies sans être inquiétée par la guerre Netflix vs Disney+ qui se prépare.

Restent donc encore en vie à ce jour :

  • Marvel : Les Agents du SHIELD jusqu’en 2020 qui sera sa 7ème saison. Disponible sur Amazon Prime.
  • Marvel’s Runaways (Hulu Original)
  • Devrait également rejoindre l’univers Marvel prochaine : Ghost Rider (Hulu), Helstrom (Hulu) et New Warriors (Freeform)
  • Marvel’s Cloak and Dagger diffusé sur Amazon Prime
MARVEL’S AGENTS OF S.H.I.E.L.D. – « Pilot » (Photo by Justin Lubin/ABC via Getty Images) COBIE SMULDERS

Le grand changement est l’arrivée annoncée de mini-séries sur Disney+ directement et ce avec le casting original du MCU (et oui, tout est possible, ce n’est qu’une question de moyens) :

  • Le personnage de Loki dont l’issue est incertaine dans Endgame devrait avoir droit à sa mini-série
  • Une série autour de la sorcière rouge/vision devrait également voir le jour et pourrait se dérouler lors de leurs fuite à la suite de Civil War
  • Une troisième série, cette fois sur Hawkeye devrait voir le jour et narrera le passage de flambeau à Kate Bishop. Très certainement pour préparer la nouvelle ère des… Youngs Avengers (dont Kate fait parti dans les Comics).

Vous l’aurez compris, l’univers déjà très riche du MCU n’est pas près de s’arrêter. Endgame marque un jalon notable dans l’univers de nos superhéros qui devrait permettre de poursuivre le développement de nouvelles aventures avec je l’espère, toujours ce même dosage de fun et d’émotions.