Série nostalgie #2 : que regarder enfermé chez soi ?

2 min read

Le soleil est toujours là… et le confinement aussi. Nouvel article dans la Série Nostalgie pour vous aider à #RestezChezVous

Community (Prime & Netflix)

Portée entre autre par Dan Harmon (Rick et Morty), la série s’est achevée en 2015 au bout de 6 saisons. Elle met en scène un groupe d’étudiants venant d’horizons très différents et débutants/reprenants leurs études à Greendale une Université Communautaire. En d’autres termes, il s’agit d’une université publique au “rabais”.

Le pitch de départ n’est pas fou, et pourtant la série trouve rapidement son public avec ses personnages volontairement caricaturaux et surtout la folie narrative des épisodes.

Le vrai coup de maître des show runners réside bien là : la narration.
Au fil des épisodes, la réalité et la “crédibilité” devient totalement accessoire. Le personnage d’Abed, incarné par le très bon Danny Pudi, qui rencontre de grandes difficultés à communiquer et ressentir les choses est un très bon prétexte à cela. Il se réfugie alors dans l’univers des séries et du cinéma pour fantasmer sa vie.

Les références geeks sont légions et la série se questionne elle même ce qui fait d’elle une vraie série “méta“. Elle imagine entre autre une autre “timeline” dans laquelle l’ensemble des événements sont bien plus sombres.

Pour illustrer un peu l’ambiance, chaque saison voit un concours de paintball organisé par l’université avec un prix prestigieux (argent, possibilité de choisir les cours que l’on veut,…). Les lieux d’études se transforment alors en véritable champ de bataille où la narration/ambiance se raccroche à un style bien particulier, avec part exemple la session western.

Autre aperçu de la folie omniprésente des épisodes

La série qui fera connaître entre autre Donald Glover (Atlanta, Solo : Star Wars, aussi connu côté musique en Childish Gambino), Alison Brie (GLOW) ou Gillian Jacobs (Love de Judd Apatow) déjà présente sur Amazon Prime arrive désormais sur Netflix.

Veronica Mars (Canal Play)

Avant The Good Place et la voix off de Gossip Girls (où elle fait tous les épisodes sans être créditée), c’est dans Veronica Mars qu’est révélé la pétillante Kristen Bell.

En 2004, Veronica débarque pour 3 saisons où elle nous embarque dans la ville de Neptune. Etudiante, en plus de ses cours elle mène des enquêtes soit pour assister son détective de père soit pour le compte d’autres étudiants.

Par chance, l’argent coule à flot à Neptune et les affaires sordides ne manquent pas. En parallèle de son quotidien déjà chargé, Véronica enquête sur le meurtre de sa meilleure amie et la fuite de sa mère.

Pas mal de guests sont passés par là, on y voit entre autre Aaron Paul (Breaking Bad), Paris Hilton, Paul Rudd (Ant Man, Avengers…), Jessica Chastain (Zero Dark Thirty, Interstellar…) ou Alyson Hannigan (Buffy The Vampire Slayer, How I Met The Mother,…).

Les aventures de Véronica se binge watch assez facilement. Tout repose sur l’énergie d’une pétillante Kristen Bell. Un peu de lumière pour ces jours compliqués.

La série a connu une quatrième saison grâce à Hulu en 2019 et était encore disponible il y a peu sur Canal Play. Ou sinon, elle existe également en coffret collector.

The Mandalorian

neo neo
1 min read

Buffy contre les vampires

neo neo
13 min read