The Marvelous Mrs. Maisel : 2 saisons exceptionnelles

1 min read

Découvert par hasard sur Amazon Prime, le show porté par la géniale Rachel Borsnahan est un must see.

Le pitch

Nous sommes en 1958, Miriam Maisel est mère au foyer dans une famille juive aisée. Mais sa vie se retrouve bouleversée lorsque son mari la quitte et qu’elle doit voler de ses propres ailes. Elle se découvre alors une passion pour le stand-up.

La série nous fait suivre la vie, pas simple, d’une talentueuse stand-uppeuse se frayant un chemin vers le succès dans un univers très matcho.

Pourquoi c’est génial ?

J’en parlais dans mes articles précédents, le paysage sériel actuel replace à sa juste place le rôle de la femme dans des postures fortes. C’est le women empowerment. Le problème avec la mode c’est que certains en usent et en abusent (par exemple ces dernières années les teen dramas ont fleuri jusqu’à saturer le sujet).

The Marvelous Mrs. Maisel tire réellement son épingle du jeu par le jeu exemplaire de Rachel Borsnahan. Là où cela aurait pu rapidement sombrer dans la caricature, l’actrice réussit à se saisir à merveille du rôle et de réellement le porter à un très haut niveau.

Le scénario est également très bien ficelé. On retrouve dans les premières minutes une jeune femme intelligente et rayonnant mais celle-ci vie, comme toutes les femmes de son époque, totalement dans l’ombre de son mari.

Par la force des choses Miriam sera poussée par la vie à s’engager sur des terrains qu’elle n’avait imaginer fouler : celle d’une femme seule élevant 2 enfants confronté au regard perpétuel de ses parents et surtout le chemin l’amenant à devenir une humoriste de talent.

Les Golden Globes ont d’ailleurs sacrés meilleure actrice Rachel deux années consécutives, soit un score de 100% sur les 2 saisons que compte actuellement la série.

Bref, c’est joyeusement drôle et c’est une série qui fait du bien. Alors pourquoi s’en priver ? Un must see.

A voir sur Amazon Prime en attendant la saison 3 qui est actuellement en cours de tournage.

Peaky Blinders : un must-see

neo
3 min read

The Boys sur Prime Video

neo
1 min read